Discours Flash 15 – Au nom de Dieu


rejoignezlemouvement
Le texte de ce discours :

Au nom de Dieu !

Bonjour et bienvenue pour ce nouveau discours de la France à voix haute.
Personne ne peut aujourd’hui contester que le monde, où que l’on se trouve, est devenu dangereux.

S’il existe bien un danger d’un point de vue économique, politique, écologique, ce danger est aussi et implacablement du fait du développement considérable de l’islamisme, mais pas l’islamisme dit « modéré » mais bel et bien « radical, fondamentaliste », dangereux et fanatique.

Un islamisme fait et construit de haine !

Une lecture erronée de l’Islam, par des pseudos croyants aux quotients intellectuels proche de zéro, influençables, qui ne voient autour d’eux que des mécréants à supprimer, des incroyants, des infidèles !

Et pourtant, certains prêchent cette haine et aussi incroyable que cela puisse paraître, ils trouvent leur auditoire, ici-et-là de par le monde mais aussi ici, au cœur de notre France.
Une lecture erronée de l’Islam qui transforme certains d’entre eux en tueurs, en bourreaux, en monstres, qui n’hésitent pas à supprimer d’autres hommes, par tout moyen, quels qu’ils soient.
Ils agissent tels des bouchers, à celui qui fera pire que le précédent car après tout, le corps humain n’est fait que de chair et d’os et il est si simple à détruire.

Au rebus l’homme ou la femme qui existait en lui, peu leur importe !

Ils découpent des têtes, ils écrasent des innocents avec des poids lourds, ils explosent des citoyens paisiblement attablés en terrasse, ils suppriment à la Kalachnikov des spectateurs en plein concerts, ils massacrent des représentants de la liberté de la presse… et parfois même, des représentants d’une foi concurrente pratiquant en leur lieu saint.

Que tout ça est abjecte !
Ils nous démontrent par leurs actes infâmes ce qu’il y a de pire en l’homme.
Et ce n’est pas tout !

Ils veulent nous faire croire que les femmes doivent se montrer voilées de la tête aux pieds, qu’elles n’ont pas les mêmes droits que leurs époux, qu’elles doivent se baigner habillées, qu’elles ne peuvent pas s’asseoir à la même table que leurs hommes, et qu’elles ne doivent ni ne peuvent se faire soigner par des médecins de sexes masculins !

Mettant ainsi à mal NOTRE propre mode de vie.
Que de preuves de libertés flagrantes où il fait bon vivre n’est-ce pas ? Ces mêmes représentants du pire de l’humanité veulent nous imposer la charia. Une sorte d’ensemble de lois très ouvertes aux autres, très attentives aux diverses cultures. Une philosophie pleine de tolérance où la vie est un long fleuve tranquille, très agréable à vivre, où la liberté de chacun est prônée !

Vous aurez perçu, j’en suis sûr, mon ton ironique…

Pourtant, ces hommes et ces femmes, prospèrent de plus en plus dans notre monde, où nous voyons la laïcité (mise en avant par des politiques dépassés) qui leur permet, au nom de la liberté de la confession religieuse, de gagner du terrain, chaque jour un peu plus.

Finiront-ils par nous faire croire en leur charia, en leur croyance, en leur communautarisme qui nous est imposé et où 40 % des musulmans de moins de 25 ans en France sont convaincus que la Charia prévôt sur les lois républicaines. Une honte… une balafre sur le beau visage de la France.

Pourtant, un dieu n’est-il pas, du fait de son titre, et du rôle qu’il doit tenir, un être de tolérance envers tous les hommes et les femmes ? Un Dieu n’est-il pas le bon et non le mauvais ?
N’est-il pas le respect et l’acceptation de l’autre, quelle que fut sa confession…

La traduction de la voix des dieux transportée dans les époques, de tous les dieux auxquels croit l’humanité est trop souvent erronée. L’application des écrits sacrés est fourvoyée en violence, en extermination de l’autre, en néant et en mort annoncée.

Pour autant le déséquilibre politique opéré par les élus du monde ont permis à une poignée d’hommes et de femmes, complétement fanatisés, de nous exterminer, et de nous imposer leur façon de voir le monde. La pire des incarnations terrestres qui se pointe petit à petit à l’horizon.

Ils nous font entrevoir par leurs actes odieux, qui nous sont rapportés dans les flash d’information auxquels nous n’avons plus d’autre choix que de nous habituer, le quotidien sordide qu’ils nous réservent.

Et encore, que nous cache-t’on vraiment ? Qu’existe-t’il au-delà de ce qui nous est dit ?!

Pour autant nos hommes et femmes politiques continuent à nous dire que la laïcité est ainsi faite, que nous devons vivre avec le multiculturalisme… que l’on doit donc accepter l’extinction, petit à petit de 16 siècles de catholicisme.

Mais entrevoient-ils que le monde est devenu dangereux de leur fait, qu’il est en cours de destruction ? Un tic-tac entêtant qui résonne dans la tête de chaque homme et de chaque femme de cette planète, un compte-à-rebours du mal absolu qui arrive.

Nous avons été abandonnés par ceux qui prétendaient nous comprendre et nous aider, et par ceux que nous avons choisis, que nous avons élus. Nous avons été abandonnés par ceux en qui nous avions confiance. Et aujourd’hui ils s’étonnent tous de notre mécontentement et de la distance que nous mettons entre eux et nous ! Ne laissons pas la charia s’installer, ne laissons pas ce phénomène mortifère entrer dans nos meurs.

Combattons dès à présent ce danger extrême et destructeur de ce que nous sommes.
Le temps est aussi clairement venu pour les musulmans de France, qui aiment la France et qui vivent une religion emprunte de paix, de se réveiller et de combattre à nos côtés ce mal qui pourrait nous emporter dans les ténèbres. Leur absence dans ce combat ne saurait être considéré comme un silence complice. Il leur faut agir !

Protégeons notre mode de vie, soyons fiers de nous-mêmes.

Où que vous soyez, hommes et femmes envahis par la haine de l’autre, du fait de votre mauvaise interprétation de vos textes sacrés, nous serons toujours face à vous.
Nous serons toujours dignes, et nous nous relèverons sans cesse, pour vous combattre, armes à la main s’il le faut en temps voulu, au nom de notre liberté si chèrement acquise et qui, ne vous en déplaise, perdurera encore pour des siècles et des siècles.

Peu importe le Dieu ou son représentant en qui l’on croit,
Peu importe que de mauvaises personnes cherchent à nous transformer en haine et que les hommes et femmes politiques soient hors-jeu,
Nous sommes citoyens du monde et nous vous combattrons à jamais.

Merci, et à bientôt sur DiscoursFrance